Exposition | Dispositif hybride réel / virtuel
 
 
 
 
image05_160.jpg image07_160.jpg   archipel160_01.jpg
         
 

« Sublime et irréel  »
Manuel Rodriguez, Berry Républicain, 12 Avril 2008
_____________________________________________________

Entrez dans le 25e fuseau horaire
>> interaction en ligne en temps réel

Archipel est un dispositif hybride partagé entre local et global.

Ex-îles est une installation interactive qui dispose deux îles lumineuses à chaque extrémité d'un long bassin rempli d'eau. Ces deux îles sont reliées entre elles par la multitude des liens qui sont créés par les visiteurs, dans l'espace d'exposition ou sur le réseau. >> voir projet Ex-îles

Les installations Ex-îles et sa version domestique sont connectées sur le réseau. A chaque fois qu'un visiteur laisse sa trace dans l'une de ces installations, elle vient se superposer à cette colonne ADN collective et infinie dans un espace de mémoire en devenir. Vous pouvez participer en ligne à cet espace abstrait mais totalement connecté au réel, sentir la présence des visiteurs et à votre tour laisser une trace qui s'ajoutera à la colonne et sera visible en temps réel dans l'espace d'exposition à travers une projection de 6m de haut surplombant le bassin.

Six images imprimées en très haute résolution de cet espace sont également exposées. Chaque image est un exemplaire unique et représente un instant donné dans la construction de cette colonne, les liens qui la constituent pouvant provenir de partout dans le monde. Chaque image est un instantané du 25e fuseau horaire.
(Tirages photo contrecollés sur aluminium format 80x60 - 67 millions de pixels)

_____________________________________________________

sur une proposition de Christophe Le Gac

"Dans l'espace personne ne vous entend jamais crier" n°4
Transpalette, Emmetrop


Avec le soutien
de la Direction Régionale des Affaires Culturelles,
du Conseil Régional du Centre,
du Conseil Général du Cher,
de la Ville de Bourges


ARCHIPEL
ELECTRONIC SHADOW
Transpalettes, Bourges
26 Route de la Chapelle

du 12 Avril au 7 Juin 2008

Du mardi au samedi de 14h à 18h et sur rendez-Vous

_____________________________________________________

Communiqué de presse

Comme son nom l'indique : Electronic Shadow - le couple d'architecte (Naziha Mestaoui) / réalisateur (Yacine Aït Kaci) - s'intéresse aux développements des technologies numériques et à l'avenir de nos corps. Cette équipe hybride explore les territoires aux confins de l'image, du temps, de l'espace, de la fiction, des réalités virtuelles (des représentations intégrales dirait Claude Cadoz) et de l'intelligence (naturelle et artificielle). Tout sauf pessimistes quant à l'avenir de l'homme, ils aiment à penser - et surtout - créer des « milieux » où le plaisir de la vue flirte avec celui des sensations corporelles ; ils réalisent des environnements où nos ombres seraient autonomes et vivraient la synthèse accomplie entre un monde totalement numérique et notre intelligence cérébrale. Leur problématique principale pourrait être formulée de la sorte : dans un avenir électronique, déjà présent, où toutes les choses sont dématérialisées (reste l'ultime corps humain mais pour combien de temps ?), comment sauvegarder l'intelligence humaine organique, c'est-à-dire l'esprit, la raison, dans une civilisation numérique ? Comment donner de l'épaisseur à un monde devenu un peu trop lisse ?

Au Transpalette, Electronic Shadow installe plusieurs environnements, regroupés sous le titre Archipel, où le visiteur/spectateur/acteur - c'est selon le désir et l'aptitude de chacun à vouloir « rentrer » dans l'œuvre ou juste à l'effleurer - déambule, circule et se connecte. Il est un « code source » du réseau ainsi créé. Plusieurs installations de différentes échelles habitent l'espace et fonctionnent individuellement et collectivement. Dans le souci de nous noyer, au sens propre comme au sens figuré, dans un espace hybride - intermédiaire -, Electronic Shadow nous rappelle William Gibson, le père du roman cyberpunk, lorsqu'il affirme ne jamais s'intéresser directement à la réalité, parce que celle-ci ne révèle jamais rien si l'on n'inspecte pas aussi ses ombres, ses recoins, ses effets cachés au-delà des apparences 1 . Méfiez-vous du réel ! Rassurez-vous, vos ombres veillent sur vous.

Christophe Le Gac

1 Cité dans le Chronic'art #43, mars 2008.
________________________________
Production : iDEALiD, Emmetrop 2008
Conception : Naziha MESTAOUI & Yacine AIT KACI / Electronic Shadow
Programmation : Leïla AIT KACI / Noxaka
© Electronic Shadow 2008

Electronic Shadow tient à remercier tous ceux qui se sont investis
dans le projet et ont fait en sorte qu'il puisse voir le jour, en particulier
Christophe Le Gac, Sophie Gastal, Jeannot, Leïla AIT KACI,
l'équipe d'Emmetrop
ainsi que tous les lieux qui ont exposé Ex-îles, le voyage continue...
________________________________

images en haute définition pour la presse : nous contacter.