<< accueil
   
MEDIAS

*Article de Sandra Lacut pour l'AFP
"La maison du Futur sera écologique et magique"
>> sur Yahoo, Liberation, Le Point, Les Echos, France24, Le Parisien, RTL, TV5, ...

*France 2 - TéléMatin

*Paris Première - Intérieurs

...

>> Laisser un commentaire sur le blog








Dessin conceptuel de l'espace infini


Le Pavillon des Métamorphoses
par Naziha MESTAOUI et Yacine AIT KACI – Electronic Shadow
Production : Saazs – Es studio
Musique : 2square

Galerie Glass House jusqu’au 10 août.
4 passage St Avoye, accès par le 8 rue Rambuteau, Paris 3e de 10h  à 18h du lundi au vendredi.
____________________________________

A l’occasion des 10 ans de designers Days, Saazs et A Glass House invitent Electronic Shadow, qui fête également ses 10 ans de création à investir son espace célébrant la fusion du verre et de la lumière. Le Pavillon des Métamorphoses est un concept d’Electronic Shadow, un espace de 16m² dont toutes les parois sont en verre Privalite de Quantum Glass (Saint Gobain) et qui peut donc devenir entièrement transparent. Ces parois deviennent support d’image faisant du Pavillon une fusion entre matière et de lumière, totalement synchronisées, un espace en perpétuelle métamorphose, suspendu dans le temps et l’espace.

Pavillon des Métamorphoses

Le Pavillon est comme le réceptacle d’une multitude de possibles et de combinaisons.
Ces réalités parallèles construisent une architecture infinie, une sorte de bibliothèque
de Babel dont le pavillon est une porte d’entrée, se déplaçant d’une réalité à une autre,
d’un moment à un autre.

Les reflets du verre et les reflections de l’image continuent d’étendre cet infini potentiel
dans l’espace physique et font entrer les visiteurs dans un monde entre verre et rêve, réalité
et illusion. L’installation est interactive et réagit aux mouvements des visiteurs pour naviguer dans cette architecture de mémoire. Un carré blanc au centre de l’espace est la porte d’entrée vers de multiples translations. Dès que le pavillon sent la présence d’un visiteur,
il le transporte dans un autre décor. Chaque espace contient sa propre configuration
et la même architecture se transforme en permanence faisant de l’espace physique
un média et de l’information une matière possible.





A l’occasion des 10 ans des Designers Days, Electronic Shadow qui avait déjà proposé
sa vision du futur en 2004 chez Boffi, entend à nouveau projeter les visiteurs dans les 10 années à venir, une décennie dans laquelle la mémoire et la matière fusionneront pour
de nouveaux types de perception et de production tant de sens que de formes.

Pavillon des Métamorphoses












 

© Electronic Shadow 2010